Le "Freak Show" de Diane Arbus

Enfant avec une grenade en plastique dans Central Park, 1962.
Les États-Unis sont à l'honneur durant quelques mois au Jeu de Paume. Un vrai bond dans le temps! Un demi siècle nous sépare des deux cents clichés présentés ici. Non seulement géographique et temporel, c'est un voyage au coeur d'un esprit aussi créatif que tourmenté. Par ses photos, Diane Arbus a su fasciner, surprendre, choquer. Sa quête de vérité l'a poussée à se confronter au monde réel. L'objectif devenait miroir d'une société fragile dans son souci de perfection. Ainsi l'exposition, sous le nom de "Freak Show", dévoile des personnages atypiques, marginaux. Nains, jumeaux, travestis, ou naturistes... Des êtres incongrus occupant une place toute naturelle dans le quotidien. Une mise en scène plutôt banale de véritables originaux. Voila la réussite de cette grande artiste dont la fin tragique aura finalement collé à l'image. 
Un bel éventail du talent de Diane Arbus à découvrir jusqu'au 5 février 2012 au Jeu de Paume...

*****
Jeune homme en bigoudis chez lui, 20è Rue, 1966.
United States are invited by the Jeu de Paume for few months now. 200 hundreds pictures old of 50 or 60 years lead us to a creative and restless mind. Diane Arbus always surprised, fascinated and shocked. Her truth research made her work on the real life. Her camera became a mirror of a rickety society always looking for perfection. That is why the exhibition called "Freak Show" show us eccentrics and atypical people. Twins, transvestites, dwarfs, ... Improper persons in an everyday life. A common direction of original characters. This is the success of the artist who died tragically, as her work could have been qualified. 
Diane Arbus' talent is to discover until the 5th of February 2012 in the Jeu de Paume.

Identical twins, Roselle, 1967.

Posts les plus consultés de ce blog

Première Vision, Paris - 02.2016

Paris Plages 2016!

Ron Mueck défie notre réalité à la Fondation Cartier // Ron Mueck defies reality at the Cartier Foundation