Paco, le Lapin de Pâques // Paco, the Easter Bunny.


Il était une fois Paco, un petit lapin blanc au bout du nez gris. Son frère et sa soeur étaient tout blancs et riaient de cette tache grise. Alors Paco se retrouvait seul, victime des moqueries et si triste qu'il lui arrivait de gratter, gratter et encore gratter pour enlever la vilaine tache. Mais rien n'y faisait. Elle était toujours là.
Ce dimanche, la famille décida de se rendre à Paris. "Paris! il doit y avoir plein de lapins dans cette grande ville" pensa Paco. "Peut-être même des lapins tachés...". C'est plein d'espoir que Paco suivit la petite troupe jusqu'à Saint-Germain-des-Près. Il regardait à gauche, puis à droite, tout en prenant soin de ne pas se faire écraser. Paco s'approcha doucement de l'église et du marchand de crêpes. "Hummm la bonne odeur..." Puis il se retourna. "Mais où sont-ils? Papa? Maman? Paquette? Paquito?" Toute la famille avait disparu. Et la foule qui se pressait sur la place ne lui laissait que peu de visibilité. 

Hôtel De Seine
Il prit la rue Bonaparte. "Ils ont dû aller chez Ladurée, puisque nous sommes le dimanche de Pâques." Arrivé devant la boutique, il sauta mais n'aperçut personne. Il avança rue Jacob. Une porte entrouverte, celle de l'Hôtel Des Deux Continents. La jeune fille de la réception s'adressa à lui: "Puis-je vous renseigner?" Paco expliqua son histoire. Devant ce petit lapin perdu, la réceptionniste appela les hôtels aux alentours et posa devant lui un petit oeuf en chocolat pour le réconforter. "L'Hôtel Des Marronniers, notre voisin, a un jardin. Il est possible que votre famille ait décidé de se reposer au soleil...". Paco la remercia et se rendit dans l'hôtel indiqué. En pénétrant dans le hall, il entrevit la décoration de Pâques avec des petits lapins (des faux!), de la verdure, et des oeufs.. "Et bien il ne manquait que toi pour parfaire le décor!" Une grande dame blonde s'approcha du lapin taché. "Comment t'appelles-tu? - Paco, Madame. Je cherche ma famille. L'avez-vous vue? - Non, tu sais, nous n'acceptons pas les animaux ici. Mais tu es si mignon avec ton petit nez gris, que je vais te donner deux oeufs en chocolat. Tu devrais aller à l'Hôtel De Seine. Le personnel y est très accueillant, il pourra peut-être te mettre sur une piste... - Merci Madame."

Terrasse du Welcome Hôtel
Paco sortit le coeur aussi lourd que l'estomac! A l'angle de la rue de Seine, il passa la porte de l'hôtel. "Mais quel joli petit lapin! Que puis-je faire pour toi? - Je m'appelle Paco et je cherche mes parents, mon frère et ma soeur. Sont-ils ici? - Non, tu sais, il ne passe pas beaucoup de lapins par ici... Je vais demander à mes collègues. En attendant, voila trois beaux oeufs en chocolat pour toi." Trois oeufs plus tard: "Je viens d'avoir le Welcome Hotel, à l'angle du boulevard Saint-Germain et de la rue de Seine. Apparemment, une famille de lapins se serait arrêtée sur sa terrasse. Vite, cours petit lapin... - Merci, merci!!". Paco remonta la rue de Seine et en arrivant au 66, il vit bien la terrasse mais aucun lapin. "Tu dois être Paco? - Oui, Monsieur. - Désolé, ils ont pris peur lorsque je me suis avancé vers eux et ils sont partis en direction du Jardin du Luxembourg. Je dois répondre au téléphone, il me reste quatre oeufs en chocolat, tiens ils sont pour toi. " Paco avala le chocolat et sentit les larmes frôler ses cils. "Ils sont au Best Western Trianon Rive Gauche! Un 4 étoiles, ils ne s'embêtent pas! Fonce Paco!". Ni une, ni deux, mais avec 10 oeufs au chocolat dans le ventre et un peu partout sur les poils, Paco fut le plus rapide des lapins de Saint-Germain. 

Il arriva rue Vaugirard. Dans l'entrée, sur les magnifiques fauteuils, l'attendaient Paquette, Paquito et leurs parents. Il se précipita et se mêla aux lapins blancs. Lorsque cessa le calin collectif, toute la petite famille était recouverte du chocolat de Paco. Ils se regardèrent, remuèrent leurs nez et Paco s'exclama: "On est tous tachés maintenant!". Ils rirent à oreilles déployées puis se régalèrent des oeufs en chocolat que les charmantes réceptionnistes leur avaient offerts. 

*****

Easter at Hotel Des Marronniers
Once upon a time Paco, a small white rabbit with a gray nose. His brother and sister were white and laughed at this gray spot. Paco often was alone, and so sad that he sometimes scrape, scrape and even scrape the nasty stain. But nothing worked. It was always there.
This Sunday, the family decided to go to Paris. "Paris! It must be full of rabbits in that great city," thought Paco. "Maybe even staines rabbits ...". It is hopeful that Paco followed the little troop to Saint-Germain-des-Près. He looked left, then right, taking care not to get crushed. Paco slowly approached the church and pancake shop. "Hmmm good smell ..." Then he turned. "But where are they? Dad? Mommy? Paquette? Paquito?" The whole family was gone. And the crowd in the square left him just little visibility.

He took the rue Bonaparte. "They had to go to Ladurée, since we are on Easter Sunday." Arriving at the store, he jumped but saw nobody. He walked rue Jacob. A half open door, the Hotel Des Deux Continents. The girl at the reception  said: "May I help you?" Paco explained its story. In front of the lost rabbit, the receptionist called the hotels nearby and gave him a chocolate egg to comfort him. "Hotel Des Marronniers, our neighbor has a garden. Perhaps your family has decided to relax in the sun...". Paco thanked her and went into the other hotel. On entering the hall, he saw Easter decoration with rabbits (fake!), greenery, and eggs .. "Well we missed you to complete the decor!" A tall blonde lady approached the staines rabbit. "What's your name? - Paco, Madam. I am looking for my family Have you seen them? - No, you know, we do not accept pets here But you're so cute with your little gray nose. I'll give you two chocolate eggs You should go to Hotel De Seine, the staff is very welcoming, it may be able to help you ... - Thank you. Ms. ".

Lobby, Best Western Trianon Rive Gauche.
Paco left with the heart as heavy as the stomach! At the corner of the Rue de Seine, he passed the door of the hotel. "But what a pretty little bunny! What can I do for you? - My name is Paco and I am looking for my parents, my brother and sister. Are they here? - No, you know, we do not see many rabbits here... I'll ask my colleagues. Meanwhile, here are three chocolate eggs for you." Three eggs later: "I ​​just had the Welcome Hotel, at the corner of boulevard Saint-Germain and rue de Seine Apparently, a rabbits family would have stopped on the terrace .. Run little bunny! - Thank you, thank you!" Paco went up the rue de Seine and arriving at 66, he saw the terrace but no rabbit. "You must be Paco - Yes, sir. - Sorry, they got scared when I approached them and they went towards the  Luxembourg Garden. I have to answer the phone, here are four chocolate eggs, they are for you." Paco swallowed the chocolate and felt tears welling up. "They are at the Best Western Trianon Rive Gauche! A 4 star hotel, they do not bother! Go, Paco!". With 10 chocolate eggs in the belly and all over the hair, Paco was the fastest rabbits of Saint-Germain.

He arrived on rue de Vaugirard. In the entrance, on the beautiful chairs, were waiting Paquette, Paquito and their parents. He ran and hugged the white rabbits. When the group hug stopped, the whole family was covered with Paco's chocolate. They looked at each other, they twitched their noses and Paco said: "We are all stained now". They laughed, twitched their ears, and then ate the chocolate eggs that the  lovely receptionists had offered.

Hotel Des Deux Continents

Posts les plus consultés de ce blog

Première Vision, Paris - 02.2016

Ron Mueck défie notre réalité à la Fondation Cartier // Ron Mueck defies reality at the Cartier Foundation

NUIT BLANCHE 2017