Nelson Mandela, Au Revoir.


Le monde entier a senti son coeur se serrer à l'annonce du décès de Nelson Mandela ce jeudi soir. Rares sont les personnes qui marquent leur passage sur Terre avec une telle sincérité. Car c'est bien de sincérité dont Nelson Mandela n'a jamais manqué dans ce que nous appellerons le combat d'une vie. Jeune avocat, Président du Congrès National Africain, prisonnier politique, Président de l'Afrique du Sud, homme. Toute sa vie a été dédiée à ce peuple qui l'entourait, ce peuple opprimé, ce peuple privé de liberté. Et son combat connu et reconnu signe aujourd'hui la perte d'un grand homme.

Dans sa jeunesse déjà, Rolihlahla Mandela, surnommé selon la coutume par sa maîtresse d'école, Nelson, montre une nette aspiration à la liberté. Ainsi lorsque son père lui annonce un mariage arrangé, il s'enfuit pour Johannesburg. Refusant toute tradition et obligation. Il cherche alors un travaille et poursuit ses études de droit par correspondance. Ses rencontres le mènent au Congrès National Africain qui livre une véritable lutte contre la minorité blanche au pouvoir. 
Les élections de 1948 marquent l'arrivée au pouvoir du Parti National et d'une ségrégation bien plus prononcée. L'apartheid est née. Nelson Mandela, avocat depuis 1951, devient en 1952, Vice-Président du Congrès National Africain, avec pour objectif de lutter contre des lois injustes sans avoir recours à la violence. 


Mais en 1960, les tirs de la police sur une foule de manifestants en fuite provoquent en Nelson Mandela un changement de cap. Le gouvernement va trop loin. Les actions armées sont inévitables, il crée ainsi une branche militaire nommée Umkhonto we Sizwe (MK). Des sabotages sont organisés avec pour impératif, d'éviter les pertes humaines. Les lieux visés restent très symboliques comme les bureaux de passeports internes. Le 5 août 1962, Nelson Mandela est arrêté et emprisonné. Jugé coupable de sédition, il est condamné à perpétuité. Ses 27 années de détention ne mettront pas fin à ses idées et  à ses engagements. Alors que les conditions sont spartiates, il s'allie aux autres prisonniers, parle politique et culture. On évoque même au sein de la prison, une "université Mandela". 

L'opinion internationale s'intéresse de très près à l'Afrique du Sud et condamne l'apartheid. Des offres sont faites au prisonnier à plusieurs reprises pour sa libération. Bien entendu, celles-ci ne sont que des propositions du gouvernement visant à le priver de liberté à l'extérieur. Il refuse à chaque fois. En Février 1990, le nouveau chef du gouvernement, Frederik de Klerk libère Nelson Mandela. 


Mais la lutte ne s'arrête pas là. Le nouvel homme libre souhaite entamer des négociations afin de voir enfin se réaliser cette cohabitation entre peuple noir et peuple blanc, cohabitation dont il a tant rêvé. Les Afrikaners redoutent la guerre civile et le massacre de la population blanche. Mais les négociations, non sans mal, réussiront à bâtir de nouvelles bases solides pour l'Afrique du Sud. Frederik de Klerk et Nelson Mandela sont d'ailleurs récompensés pour leur réussite dans cette entreprise périlleuse, et reçoivent en 1993, le Prix Nobel de la Paix.
Le 27 avril 1994, alors qu'il est Président du Congrès National Africain, Nelson Mandela est élu Président de la République d'Afrique du Sud lors des premières élections générales multiraciales. Après un mandat, il se retirera à l'âge de 81 ans. 

Jeudi 5 décembre, Nelson Mandela s'est éteint à l'âge de 95 ans et laisse dernière lui reconnaissance et admiration. Il a su, avec force et courage, conserver ses idées et se battre pour défendre sa liberté et celle des autres. Avec pour objectif d'épargner les vies, de limiter la violence et avec pour rêve ultime "une société libre et démocratique dans laquelle toutes les personnes vivraient ensemble en harmonie et avec les mêmes opportunités". 

*****


The world wept at the death of Nelson Mandela on Thursday evening. Only few people mark their passage on Earth with such a sincerity. Because Nelson Mandela always had sincerity in what we call the fight of his life. Young lawyer, President of the African National Congress, political prisoner, President of South Africa, man. His whole life was dedicated to the oppressed people, people deprived of liberty. And his fight known and recognized today, signs the loss of a great man.

Already in his youth, Rolihlahla Mandela, called as usual by his school teacher, Nelson, shows a clear desire for freedom. So when his father announces him an arranged marriage, he fled to Johannesburg. Refusing any obligation and tradition. He works and continues his law studies by correspondence. People he met lead him to the African National Congress which fights against white minority rule.
The 1948 elections marked the coming to power of the National Party and a much harder segregation. Apartheid was born. Nelson Mandela, a lawyer since 1951, became in 1952 Vice-President of the African National Congress, with the aim to fight against unjust laws without using violence.


But in 1960, the police firing into a crowd of demonstrators fleeing, changes the vision of Nelson Mandela. Government goes too far. Armed actions are inevitable, he creates a military wing called Umkhonto we Sizwe (MK). Acts of sabotage are organized with the imperative to avoid human victims. Targeted areas are very symbolic as offices of internal passports. August 5, 1962, Nelson Mandela is arrested and jailed. Found guilty of sedition, he is sentenced to life imprisonment. 27 years of detention will not put an end to his ideas and commitments. While conditions are very difficult, he unites with other prisoners, talk politics and culture. We even mention in the prison, a "Mandela University".
International opinion is very interested in South Africa and condemns apartheid. Proposals are made to the prisoner several times for his release. Of course, these are proposals from the government to deprive him of freedom outside. He refuses every time. In February 1990, the new head of government, Frederik de Klerk released Nelson Mandela.


But the fight does not stop there. The new free man wishes to enter into negotiations to finally see a cohabitation between black people and white people happen, cohabitation which he dreamed of. Afrikaners fear civil war and the killing of white population. But negotiations, not without difficulty, manage to build solid foundation for the new South Africa. In 1993, Frederik de Klerk and Nelson Mandela are rewarded for their success in that risky business, and receive the Nobel Peace Prize.
On 27 April 1994, while he is President of the African National Congress, Nelson Mandela is elected President of the Republic of South Africa, for the first multiracial general elections. After serving one term, he retired at the age of 81 years.

Thursday, December 5, Nelson Mandela has died at the age of 95 years and leaves behind him recognition and admiration. He knew, with strength and courage, to keep his ideas and to fight for his freedom and the one of the others. With the aim to spare lives, to reduce violence, and with the ultimate dream of "a free and democratic society in which all persons live together in harmony and with the same opportunities."


Posts les plus consultés de ce blog

Première Vision, Paris - 02.2016

Paris Plages 2016!

Ron Mueck défie notre réalité à la Fondation Cartier // Ron Mueck defies reality at the Cartier Foundation