Saint-Germain Des Près ou l'Histoire d'Un Lieu

Eglise de Saint-Germain Des Près, par Antoine Blanchard

Saint-Germain Des Près est un quartier dont l'histoire se retrouve dans chaque pierre. Les pavés Germanopratins ont vu des siècles se dessiner. Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre en ont fait le quartier littéraire. Les galeries, le quartier des artistes. Et l'époque, le quartier à la mode. Qu'en était-il avant? Le clocher de l'église invite rapidement à la question. Quand a-t-il sonné pour la première fois? Quelle est l'histoire de ce lieu qui attire autant de touristes que de Parisiens..?

Bien avant l'arrivée de nos écrivains à la table du Café de Flore et de l'ouverture de la boutique Louis Vuitton, les Mérovingiens frôlaient déjà le sol de Saint-Germain. Sans béton, sans pavé et sans trottoir. C'est en 542 que la construction d'une basilique fut ordonnée par Childebert Ier, afin de conserver les reliques de Saint-Vincent de Saragosse. Elle sera consacrée par l’Évêque Germain seize ans plus tard alors que le roi mérovingien décide d'ajouter une église à l'édifice. Celle-ci accueille les obsèques de Childebert Ier à la fin de l'année 558. Les tombeaux d'autres membres de la famille royale reposeront par la suite aux côtés du roi défunt. En 756, Pépin Le Bref impose le déplacement du corps de Saint-Germain, enterré dans la chapelle voisine, au sein même de l'église que l'on nomme dès lors Saint-Germain Des Près. L'abbaye connaît ensuite de douloureux instants, l'incendie de 861, puis le siège de Paris en 885. Le bâtiment tel qu'il était sous Childebert 1er n'existe plus. 

Ancienne abbaye

L'Eglise est reconstruite en l'an Mil. Au XIIIème siècle, de nouveaux bâtiments de style gothique, font leur apparition: cloître, réfectoire, Chapelle de la Vierge, ... Au XIVème siècle, à la demande de Charles V, l'abbaye doit se fortifier et créer des douves. Le trajet du canal d'alimentation des douves provenant de la Seine, peut être représenté par la rue Bonaparte.
L'abbaye accueille le roi de France Charles IX et sa mère Catherine de Médicis tandis que la peste gagne la ville en 1561. Il faut attendre vingt-cinq ans pour que le palais abbatial en brique et en pierre fasse son apparition dans le paysage. En 1631, alors que l'abbaye faisait office d'observatoire pour Henri IV, les Mauristes décident d'y établir leur siège. Saint-Germain Des Près devient alors un haut lieu intellectuel, empli de nombreux ouvrages et manuscrits. 

Childebert Ier

Le XVIIIème siècle est une triste époque pour l'édifice qui vieillit. Le comte de Clermont décide d'entreprendre des rénovations et confie la tâche à l'architecte Hardouin-Mansart de Sagonne, petit fils du célèbre Jules Hardouin-Mansart. Les travaux sont gigantesques et s'étendent à tout le quartier de l'abbaye. Tout est modifié et consolidé. A la mort du comte de Clermont en 1771, Louis XV décide de ne pas nommer d'abbé et de s’octroyer les revenus de l'abbaye. 
La période de la révolution marque la première séparation de l'Eglise et de l'Etat. De ce fait, les lieux de cultes sont mis en ventes comme biens nationaux afin de résoudre la crise financière. Les ouvrages de l'abbaye sont alors dispersés, les tombeaux mérovingiens brisés et le bâtiment endommagé. L'armée installe même sa réserve de charbon et sa poudre à canon qui entraînera l'explosion dévastatrice d'une grande partie de l'abbaye. 
Différentes périodes de rénovations auront lieu entre le XIXème et le XXème siècle, par Etienne-Hyppolyte Godd et Victor Baltard entre autres. Le clocher-porche que l'on aperçoit depuis les chambres de l'Hôtel Des Marronniers a été consolidé au XXème siècle mais doit ses fondations au XIème siècle. Il est l'un des plus vieux clochers de la capitale. 

Vue depuis L'Hôtel Des Marronniers

L'Abbaye et l'Eglise Saint-Germain Des Près ont traversé l'Histoire de France pour nous témoigner la richesse d'un héritage culturel. Se promener sur la place Furstenberg en imaginant le Cardinal dans la cour d'honneur, visiter l'ancien appartement de Delacroix en humant la basse-cour, ou flâner dans la rue Bonaparte en baissant les yeux pour y voir un canal, voici toute l'histoire qui se conte d'un lieu à l'autre de Saint-Germain. Maintenant, au plaisir de déguster le passé dans les rues d'un quartier qu'il nous plait de visiter et de revisiter... 

Dormir dans l'un de nos charmants hôtels de Saint-Germain Des Près:

*****


Saint-Germain Des Prés is a neighborhood whose history lies in the stone. Pavers Saint-Germain have seen centuries passing. Simone de Beauvoir and Jean-Paul Sartre made ​​this place a literary quarter. Galleries, an artists' quarter. And then, we made a fashion district. What was it before? The steeple of the church makes us question quickly. When has he rang for the first time? What is the history of this place that attracts so many tourists and Parisians ..?

Long before the arrival of our writers at the table of the Café de Flore, and the opening of the Louis Vuitton store, the Merovingians already walked on the floor of Saint-Germain. Without concrete, without stone without sidewalk. It is in 542 that the construction of a basilica was first ordered by Childebert in order to keep the relics of Saint Vincent of Saragossa. It will be dedicated by the Bishop Germain sixteen years later while the Merovingian king decides to add a church building. It houses the tomb of Childebert 1st to the end of the year 558. The tombs of other members of the royal family will rest later alongside the deceased king. In 756, Pepin Le Bref requires movement of Saint-Germain's body, buried in the nearby chapel, inside the church then called Saint-Germain Des Près. The Abbey knows then painful moments, the fire 861 and the siege of Paris in 885. The building as it was under Childebert 1st, no longer exists.

Pépin Le Bref

The church was rebuilt in the year one thousand. In the thirteenth century, new Gothic buildings appear: cloister, refectory, chapel of the Virgin, ... The fourteenth century, at the request of Charles V, the abbey must fortify and build moats. The channel path from the Seine to the moat can be represented by the rue Bonaparte.
The abbey welcomes King of France Charles IX and his mother Catherine de Medici while the plague extends over the city in 1561. Twenty-five years later, the abbey palace of brick and stone appears in the landscape. In 1631, when the abbey was used as an observatory for Henri IV, Maurists decide to set up their headquarters there. Saint-Germain Des Pres becomes a very intellectual place, filled with many books and manuscripts.


The eighteenth century was a sad time for the building. It ages. Count of Clermont decides to initiate renovations and assigns the task to the architect Hardouin-Mansart de Sagonne, small son of the famous Jules Hardouin-Mansart. Work are enormous and extend to the entire neighborhood of the abbey. Everything is changed and consolidated. At the death of the Count of Clermont in 1771, Louis XV decides not to appoint an abbot and keep the revenues of the abbey.
The Revolution period is the first separation of church and state. Therefore, places of worship are put for sale as national property to solve the financial crisis. The works of the abbey are then dispersed, Merovingian tombs broken, and the building is damaged. The army installs its coal reserves and gunpowder which lead to the devastating explosion of a large part of the abbey.

Different periods of renovations take place between the nineteenth and the twentieth century century by Etienne-Hippolyte Godd and Victor Baltard among others. The bell tower that can be seen from the rooms of the Hotel Des Marronniers, was consolidated in the twentieth century, but was founded in the eleventh century. It is one of the oldest towers in Paris.

Place Furstenberg

The Abbey and the Church of Saint-Germain Des Pres crossed the History of France to show us the wealth of a cultural heritage. Walk on the Furstenberg place imagining the Cardinal in the courtyard, visiting the  Delacroix apartment  feeling the smell of the barnyard, or strolling in the Rue Bonaparte, looking down to see a canal, here the whole story is told from one place to another in Saint-Germain. Now let's have the pleasure of tasting the past in the streets of a neighborhood that we like to visit and visit again ...

Sleeping in one of our charming hotels in Saint-Germain Des Près:

Posts les plus consultés de ce blog

Première Vision, Paris - 02.2016

Ron Mueck défie notre réalité à la Fondation Cartier // Ron Mueck defies reality at the Cartier Foundation

NUIT BLANCHE 2017