Joséphine - Musée du Luxembourg


Il y a bientôt 200 ans que l'Impératrice Joséphine s'en est allée. A cette occasion, le Musée du Luxembourg organise une exposition qui porte son nom. Jusqu'au 29 juin, les portes du musée s'ouvrent sur la vie et les goûts d'une femme hors du commun, de ses collections aux objets de son quotidien.

Marie Josèphe Rose Tascher de la Pagerie naît le 23 juin 1763 en Martinique, dans une famille de milieu aisé. Suite à un arrangement convenu par son père, elle quitte l'île pour la métropole et épouse en 1779, le vicomte Alexandre de Beauharnais. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le surnom "Joséphine de Beauharnais" est resté dans les mémoires. Mais l'union des deux jeunes gens n'est pas le fruit de l'amour et leur relation s'en ressent. Malgré la naissance de leurs deux enfants, les époux s'éloignent jusqu'à la séparation en 1785. Alors que la Révolution gronde dans le pays, Marie Josèphe Rose rejoint son mari qui est alors Président de l'Assemblée Constituante. A la dissolution de cette dernière, il participe à la défaite de Mayence puis est arrêté en 1794. Les époux sont incarcérés à la prison des Carmes et Alexandre de Beauharnais est guillotiné en juillet de la même année. Marie Josèphe Rose échappe à l'échafaud et est libérée le mois suivant. 


S'en suivent des années difficiles financièrement puisqu'elle s'endette tout en continuant à mener la belle vie. Très belle femme, elle se fait entretenir par ses amants. L'un d'entre eux lui présente en 1796 un officier du nom de Napoléon Bonaparte. Le jeune homme tombe immédiatement sous le charme, et la jeune femme, de six ans son aînée mais qui le dissimule, entrevoit le potentiel de l'officier. Le mariage civil a lieu 2 mois après la rencontre. Bonaparte change le nom de son épouse qui devient alors Joséphine. Mais celle-ci multiplie les conquêtes amoureuses et son mari finit par emprunter le même chemin. Ce mariage n'est donc pas plus heureux que le précédent. De plus, Joséphine ne parvient pas à donner d'héritier à son mari. En 1804 Napoléon Bonaparte est proclamé Empereur et il couronne lui-même sa femme qui assumera parfaitement ses fonctions d'Impératrice. Mais la descendance est primordiale pour l'Empereur qui répudie sa femme. Le divorce à lieu en décembre 1809. Joséphine conserve son titre et se retire dans son château de Malmaison. Une pneumonie l'emporte en mai 1814. 

Une vie ponctuée de rebondissements que celle de l'Impératrice Joséphine qui sut porter le titre et lui faire honneur. Un règne bien court mais une empreinte certaine sur son époque. L'exposition qui lui est dédiée au Musée du Luxembourg dévoile la richesse culturelle d'une femme dont on a oublié le véritable prénom mais pas l'histoire...

Musée du Luxembourg
Jusqu'au 29 juin 2014
19 rue de Vaugirard, 75006
Ouvert tous les jours de 10h à 19h30, nocturne le lundi jusqu'à 22h.



*****



The Empress Josephine died nearly 200 years ago. On this occasion, the Luxembourg Museum organizes an exhibition. Until June 29, the museum's doors open to Josephine's life and tastes, from her collections to objects of everyday life.

Marie Josephe Rose Taschers de la Pagerie was born on June 23, 1763 in Martinique, in a wealthy family. Following an arrangement, she left the island to the mainland and married the Viscount Alexandre de Beauharnais in 1779. This also explains why we also know her under the name of "Josephine de Beauharnais." But the union is not made of love and their relationship suffers. Despite the birth of their two children, they break in 1785. While the Revolution started in the country, Marie Josephe Rose joined her husband who was then President of the Constituent Assembly. After the assembly dissolution, he participated in the defeat of Mayence and was arrested in 1794. The couple was incarcerated in the Carmes prison and Alexandre de Beauharnais was guillotined in July of the same year. Marie Josephe Rose escaped death, and was released the following month.


Then follow several years financially difficult since she was indebted while continuing to lead the good life. Very beautiful woman, she made her lovers pay for her. One of them in 1796 made her meet an officer named Napoleon Bonaparte. The young man immediately felt in love, and the young girl, six years older, but who lies about her age, saw the officer potential. The civil wedding took place two months after the meeting. Bonaparte changed the name of his wife who became Josephine. But she multiplied lovers and her husband finally did the same. That marriage was not happier than the first. In addition, Josephine was unable to give a child to her husband. In 1804 Napoleon Bonaparte was proclaimed Emperor and put himself the crown on his wife, that will ensure perfectly her functions of Empress. But the progeny is essential to the Emperor who divorced his wife in December 1809. Josephine kept her title and retired to her Malmaison castle. She died of pneumonia in May 1814.

The life of the Empress was punctuated by twists and turns but she was at the height of her title. A very short reign but a mark on her time. The "Joséphine" exhibition at the Luxembourg Museum, reveals the rich culture of a woman that we forget the first name but not who she was ...

Musée du Luxembourg
Until June 29th 2014 
19 rue de Vaugirard, 6th.
Open everyday from 10.00am to 7.30pm, until 10.99pm on Monday.







Posts les plus consultés de ce blog

Première Vision, Paris - 02.2016

Paris Plages 2016!

Ron Mueck défie notre réalité à la Fondation Cartier // Ron Mueck defies reality at the Cartier Foundation