La toilette, naissance de l'intime, Paris // The toilet, birth of intimacy, Paris


Quelle formidable exposition au Musée Marmottan Monet, dans le 16ème. Un thème novateur sur fond historique et sociologique. "La toilette, naissance de l'intime", aussi esthétique qu'informative, est à découvrir et à apprécier jusqu'au 5 juillet 2015, ne la ratez pas!

Au travers d'une centaine de tableaux, estampes, sculptures…le visiteur avance et devient tour à tour invité, voyeur, curieux. L'histoire de la toilette nous est contée de la plus belle manière qui soit. Les scènes d'un quotidien mondain puis populaire nous donnent les clés d'une évolution méconnue. Les artistes du XVème siècle à nos jours sont les témoins d'un passé et d'un présent que nous nous plaisons à effeuiller. 

Ainsi du XVème au XVIIème siècle, alors que l'eau est perçue comme néfaste voire dangereuse, on remarque que la toilette se veut sèche et en présence de domestiques comme de visiteurs étrangers. Les peintres de l'époque dévoilent le nu, le corps parfait et sublimé. La toilette est une mise en scène, l'image est prédominante à cette époque. On se doit de se farder, de paraître élégant, et il n'existe alors aucune pièce dédiée à ces instants de préparation. La chambre ou le salon s'y prêtent volontiers.

Au XVIIIème siècle apparaît le cabinet de toilette et l'usage de l'eau se popularise. On ne tolère plus que la présence de domestiques dans ces moments privilégiées, et l'on scinde en deux la toilette: l'intimité, réservée aux gestes pudiques de nettoyage, et la sociabilité, ou la mise en beauté avant de se présenter au monde. A la fin du siècle, l'espace se referme pour former une intimité géographique. Enfin au XIXème siècle, les domestiques ne sont définitivement plus admis. On note ainsi des représentations artistiques plus axées sur les portes, les verrous, l'imperméabilité à toute transgression de l'intimité. En quelque sorte la naissance de l'intimité que nous connaissons aujourd'hui. Le nu idéal n'intéresse plus le monde de l'art. Les gestes secrets, le rapport sensuel de l'eau sur la chair et de l'éponge frottant la peau sont des thèmes prisés.

La Femme à la puce, Georges de la Tour
Le XXème siècle amène une autre dimension à la toilette avec les salles de bains modernes: le plaisir de l'eau. L'individu se recentre sur lui-même, prend du temps pour méditer, apprécie le bain. Puis viennent les cosmétiques, le maquillage et des rites de propreté tout à fait étrangers à ceux du XVème siècle. La salle de bain devient un lieu de rêve… 

"La toilette, naissance de l'intime" est plus qu'un ensemble d'oeuvres autour d'un thème. L'exposition est une véritable immersion dans le monde de l'intimité. Ou comment la définition d'un mot, d'un espace, voire d'une tradition, a évolué aussi intensément… 

"La toilette, naissance de l'intime"
Musée Marmottan Monet
2, rue louis-Boilly, 75016 Paris.
Jusqu'au 5 juillet 2015, du mardi au dimanche.

Découvrir nos hôtels et leurs salles de bains.

*****

Jeune femme à la toilette, Nicolas Régnier
What a great exhibition at Marmottan Monet Musée in the 16th. An innovative theme based on historical and sociological background. "The toilet, birth of intimacy" as elegant as informative, is to be discovered and enjoyed until July 5, 2015, do not miss it!

Through a hundred of paintings, prints, sculptures ... visitors are invited, curious... Toilet history is told in the most beautiful way. Daily popular or mundane scenes give us the keys to an unknown evolution. Artists from the 15th century to nowadays are witnesses of a past and a present that we like to discover.

From the 15th to the 17th century, water is perceived as harmful and dangerous, we note that toilet is dry and in the presence of domestics and foreign visitors. Painters of that time reveal the nude, perfect and sublimated body. The toilet is a setting in scene, image is predominant at that time. People must wear makeup, to look stylish, and there is then no room dedicated to those moments. Bedroom or living room are usually the place for that.

n the 15th century appears the bathroom and use of water becomes popular. We do not tolerate  presence of domestic anymore, and it is divided into two toilet moments: intimacy, reserved for bashful gestures cleaning and sociability, or beauty preparation before coming to the world . At the end of this century, the space is closed to form a geographical intimacy. Finally in the 19th century, the servants are definitely no longer accepted. And we note artistic performances more focused on doors, locks, impermeability to any transgression of privacy. Somehow the birth of privacy as we know it today. Perfect nude no longer interests art. Secrets gestures, sensual relationship of water on the flesh, and the sponge rubbing the skin, are popular themes.

Portrait présumé de Gabrielle d'Estrées et la Duchesse de Villars au bain, Anonyme.
The 20th century brought another dimension to the toilet with modern bathrooms: pleasure of being in the water. The person is refocusing on himself, takes time to meditate, appreciates the bath. Then come cosmetics, makeup and rituals of cleanliness very far from those in the 15th century. The bathroom becomes a real place of dream …

"The toilet, birth of intimacy" is more than a collection of works around a theme. The exhibition is a real immersion into the world of intimacy. The definition of a word, a space, and even a tradition has evolved avery intensely …

"The toilet, birth of intimacy"
Marmottan Monet Museum
2, rue louis-Boilly, 75016 Paris.
Until July 5, 2015, from Tuesday to Sunday.

Let's discover our hotels and their bathrooms.

Femme dans son bain s'épongeant la jambe, Edgar Degas.

Posts les plus consultés de ce blog

Première Vision, Paris - 02.2016

Paris Plages 2016!

Ron Mueck défie notre réalité à la Fondation Cartier // Ron Mueck defies reality at the Cartier Foundation