Madame Elisabeth, une princesse au destin tragique... Madame Elizabeth, a princess with a tragic fate...


Versailles cache bien des secrets. Des personnages aux destins tragiques, d'autres dont l'âme ne quittera jamais les lieux, et d'autres encore oubliés des esprits mais non des murs. Jusqu'au 21 juillet, Versailles a choisi de rendre à la lumière l'histoire d'une femme dont la vie a pris fin sur l'échafaud le 10 mai 1794. Méconnue et oubliée, Elisabeth de France a pourtant accompagné son frère Louis XVI, sa femme et leurs enfants jusque dans leurs derniers instants. C'est à cette dame du monde que Versailles a choisi de rendre honneur avec l'exposition "Madame Elisabeth, une princesse au destin tragique".

Elisabeth Philippine Marie Hélène de France est née le 3 mai 1764 au Château de Versailles. Suite à la mort de ses parents, Elisabeth reçoit une éducation digne de la cour de France. Les sciences et le dessin sont deux disciplines qu'elle affectionne particulièrement. La princesse va même jusqu'à réaliser ses propres toiles. Bien que très pieuse, Elisabeth ne se voit pas quitter la cour dont le rythme de vie est bien plus attrayant, et refuse la charge d'une abbaye que lui propose son frère Louis XVI. La princesse aime Versailles et décline l'offre de mariage avec le frère de Marie-Antoinette, pour rester aux côtés de la famille royale. Louis XVI lui fait alors cadeau du Domaine de Montreuil tout près de Versailles.


Lors des grondements de la révolution en 1789, Elisabeth réitère son souhait de rester près de Louis XVI et Marie-Antoinette, et s'installe dans un appartement des Tuileries. Bien souvent en désaccord avec les choix politiques de Louis XVI, elle écrit au Comte d'Artois, son autre frère pour lui soumettre ses idées. Elle lui demande de contacter les puissances alliées afin de leur demander de l'aide. Mais l'un de ses messages est découvert et remis à l'Assemblée Nationale.

Une grande partie de la famille s'exile en 1791, dont le Comte d'Artois. Mais Elisabeth refuse toujours de quitter son frère. Elle participe à la fuite du 20 juin, puis se laisse arrêter aux Tuileries. Le roi est déchu de ses fonctions en 1792. Sa famille, Elisabeth comprise, est incarcérée à la Prison du Temple. S'en suivent alors de douloureux instants. Séparée du prince, puis de Marie-Antoinette menée à la Conciergerie, les tableaux d'Elisabeth dévoilent une femme amaigrie, seule. Les écrits soulignent cependant le soutien qu'elle représente auprès des siens et de toutes les personnes qui l'entourent. Le 10 mai 1794 s'abat sur elle la lame de la révolution. Elle meurt à l'âge de trente ans. 


Le Domaine de Madame Elisabeth ouvre la porte d'un passé Versaillais. Et l'on pénètre au coeur de l'intimité d'une Dame de caractère. Les objets, les fragrances se succèdent. L'exposition est un bond dans le XVIIIème siècle. Le visiteur est invité à participer au passé. Il sent, touche, observe, écoute la musique qu'écoutait la princesse. Il découvre l'univers d'une Elisabeth dont il ne soupçonnait même pas l'existence...

Domaine de Madame Elisabeth
73 Avenue de Versailles, Versailles
Du mardi au dimanche, 12h00 - 18h30
Entrée Libre


*****


Versailles hides many secrets. Characters with tragic destinies, others whose soul will never leave the castle, and others forgotten. Until July 21, Versailles has chosen to highlight the story of a woman whose life ended on the scaffold, on May 10, 1794. Even though she was ignored and forgotten, Elisabeth of France accompanied his brother Louis sixteenth, his wife and their children until the end. This is the lady that Versailles has chosen to honor with the exhibition "Madame Elisabeth, a princess with a tragic fate."

Elisabeth Philippine Marie Hélène de France was born on May 3, 1764 at the Château de Versailles. Following the death of her parents, Elizabeth received proper education of the French Court. She loved science and design. Princess even made her own paintings. Even though she was very religious, Elizabeth did not want to leave the court in which the pace of life was much more attractive, and refused to support the abbey offered by his brother, Louis sixteenth. Princess loved Versailles and refused marriage with Marie Antoinette's brother, to stay with the royal family. Louis sixteenth then offered her the Domaine de Montreuil near Versailles.


During the 1789 revolution, Elisabeth repeated her desire to stay close to Louis sixteenth and Marie-Antoinette, and moved into an apartment in the Tuileries. Often against political choices of Louis sixteenth, she wrote to the Comte d'Artois, her other brother to submit her ideas. She asked him to contact Allied Powers to ask them for help. But one of its messages was discovered and returned to the National Assembly.

A large part of the family went into exile in 1791, the Comte d'Artois included. But Elizabeth still refused to leave her brother. She was involved into the escape of June 20,  and then arrested at the Tuileries. The king was deposed from office in 1792. His family, included Elizabeth, was jailed in the Temple Prison. Then followed painful moments. Separated from the prince and Marie Antoinette (led to the Conciergerie), paintings of Elizabeth reveal a skinny and lonely woman. However, writers emphasize the support she was to her family and all people around her. May 10, 1794, she went on the scaffold. She died at thirty years of age.


Domaine de Madame Elisabeth opens the door to a Versaillais past. And we penetrate the heart of the lady intimacy. Objects, fragrances succeed to each other. The exhibition is a leap into the eighteenth century. The visitor is invited to participate in the past. He smells, touches, observes, listens to the music that the princess listened too. He discovers the world of Elizabeth, a Princess whom he did not even suspect the existence ...

Domaine de Madame Elisabeth
73 Avenue de Versailles, Versailles
From Tuesday to Sunday, 12.00 am - 6.30 pm 
Free entrance

Discover Versailles and sleep in the deap heart of Paris



Posts les plus consultés de ce blog

Première Vision, Paris - 02.2016

Paris Plages 2016!

Ron Mueck défie notre réalité à la Fondation Cartier // Ron Mueck defies reality at the Cartier Foundation